La liste présentée ici n'est bien évidement pas exhaustive. Ne sont présentés que les lieux culturels où l’architecture et le programme, méritent que l’on s’y arrête. Il y a quantité d’autres lieux, que nous pouvons vous faire découvrir selon votre demande.


Cinémas



Kino International (Le Cinéma International)
Karl-Marx-Allee 33, 10178 Berlin

Une légende...Même sans aller au cinema, il faut visiter le foyer avec sa vue panoramique sur la Karl Marx Allee. Construit en 1963 par Josef Kaiser (1910-1991) et Herbert Aust, il a conservé son décor et mobiliers originals.
Il a fait partie du programme de reconstructions et de l'assainissement du quartier Berolina, à l'époque ou les dirigeants d'Allemagne de L'Est voulaient faire table rase du passé pour préparer l'avenir glorieux du communisme. Il se situe aussi dans l’ensemble architectural qui s’érige en réponse de l’Est à l’Ouest, Berolina contre Hansaplatz.
Info programme: www.yorck.de


Babylone
Dresdener Straße 126, 10999 Berlin

Construit de 1927-1929 par Hans Poelzig (1869-1936) sur la Bülowplatz, actuelle Rosa-luxamburg platz, il fait partie de l'ensemble de reconstruction et d'assainissement du Scheunenviertel comme la Volksbühne sa voisine.
Ce quartier très populaire à cette époque, est le décor de nombreuses scènes du livre Berlin Alexanderplatz d'Alfred Döblin (1878-1957).
Poelzig passionné par le cinéma a aussi créé des décors de films dont Le Golem, de Paul Wegener (1874-1948).
Info programme: www.yorck.de


Cinema Paris
Kurfürstendamm 211, 10719 Berlin

Dans le bâtiment de l'institut français, il propose un programme de films internationaux et particulièrement les meilleurs films du box-office français en version originale. Sobrement 50, il a conservé son cachet, avec grands miroirs et balcon; Un cinéma pour la dernière séance.
Info programme: www.yorck.de


Astor Film Lounge
Am Kupfergraben 1, 10178 Berlin

Les premières projections dates de 1948 et en 1951 l'architecte Gerhard Fritsche construit ce que nous pouvons encore voir actuellement et qui constitue un modèl d'architecture cinématographique des années 50.
Info programme: www.astor-filmlounge.de


Delphi Film Palast
Kantstraße 12a, 10623 Berlin

Construit en 1927/1928 par Bernhard Sehring (1855-1941). Il avait la particularité d'avoir le plus grand écran des cinémas de Berlin. Reconstruit après la guerre, puis rénové pour être l'un des pôles de la Berlinale, il a aujourd'hui conservé son décor "grand spectacle" 50.
Les affiches des têtes de programmes sont encore peintent à la main.
Pendant la Berlinale, y sont projetés des films de la section Forum.
Info programme: www.delphi-filmpalast.de


Arsenal
Potsdamer Straße 2, 10785 Berlin

Cinémathèque nationale, bibliothèque, salles de projections et centre de recherche . Elle fait partie de l'ensemble du Sonny Center, à côté du Musée du Cinéma.
Construit entre 1996 et 2000, le Sony Center est l'œuvre de l'architecte Helmut Jahn (*1940). C'est une architecture transparente en acier et en verre se composant de huit éléments.
Les bâtiments se regroupent autour d'un forum, le Sony Plaza, avec des cafés, des restaurants, des boutiques et des cinémas. L'ensemble est couvert par un seul toit vitré en bâtière, qui donne l'illusion d'une toile de chapiteau tendu sur l'ensemble. Ce toit n'est pas sans rappeler la Philharmonie. En façade sur la Potsdamer Platz un gratte-ciel vitré en forme de demi-cercle et d'une hauteur de 103 mètres accueuil 26 étages de bureaux.
Info programme: www.arsenal-berlin.de

Retour

Clubs



Pas d’articles à faire ici…Bien que la période d’eldorado des années 90 soit résolument terminée, il reste de l’espace à occuper.
Malgré la fermeture du Friser, du saint Kildas, du WMF, du RIO et de dizaines d’autres, un club s’éteint, trois ouvrent.
On ne danse pas que dans les clubs et selon l’humeur de la clientèle et du Dj , les bars s’animent et s’agitent: King size, Bar 100, Rosies, Mysliwska…

Clärchens Ballhaus
Auguststraße 24, 10117 Berlin

Ouverte le 13 septembre 1913 par Clara Hubermann et son mari, le Bal composé d'une salle de danse au rez de chaussé et d'une salle de restaurant au premier étage, est resté une entreprise familiale et privé, qui à survecu à deux guerre et au régime de la RDA, jusqu'en 2003. Les nouveaux propriétaires ont malgré tout conservé le décor des deux salles, disco glitter pour le rez-de-chaussée et baroques décati pour le magnifique premier étage.
On y danse toutes les danses de salon ... Spectacle en soi à ne pas manquer pour les amoureux du charme désuet de l'histoire et pour sortir des sentiers battues.
Info programme: www.ballhaus.de/


Berghain
Am Wriezener Bahnhof, 10243 Berlin

Mondialement connu et reconnu, le titan loge majestueusement comme il lui convient dans une ex cathédrale électrique. Puissance du lieu, puissance du son et qualité irréprochable du programme, la visite vaut le détour, si entre une et deux heures de queue agrémentée de l’accueil carcéral des Cerbers de l’entrée vous laissent indifférents.
Info programme: www.berghain.de


Golden Gate
Schicklerstrasse 4, 10179 Berlin

Survivant de la génération alternative creative arty des clubs des années 2000.
Info programme: www.goldengate-berlin.de


Host krzbrg
Tempelhofer Ufer 1, 10961 Berlin ‎

lieu de predilection du label berlinois HARDWAX.
Info programme: www.horst-krzbrg.de


Klub der Visionaere
Am Flugraben, 12435 Berlin

Au bord du canal,version contemporaine de la guingette puisque l'on y sirotte des caipirinhas accompagné par des Dj's dans un décor champêtre. Parfait pour passer en douceur du weekend arrosé au lundi sans soleil.
Info programme: www.clubdervisionaere.com


Le Tresor
Köpenicker Strasse 70, 10179 Berlin

Qui doit son nom à sa première occupation, les salles de coffres d'une banque, a lui aussi rejoint les locaux désaffectés d’une ancienne usine de production électrique.
Info programme: www.tresorberlin.com


P.O.P. Berlin
Kleine Präsidentenstraße 4a, 10178 Berlin

Info programme: www.partyobsessedpeople.com


Weekend Klub
Alexanderstr.7, 10178 Berlin

Installé dans les derniers étages de la Haus der Reise (maison des voyages) aux abords de l’Alexanderplatz, il offre une vue imprenable sur la ville.
La maison des voyages, ancien siège de l’administration Est Allemande du tourisme, est un des exemple caractéristique de l’architecture emblématique des productions Est Allemande des années 60. Elle fait partie de l’ensemble post Stalinien (retour a l’idée de modernité) de restructuration de l’Alexanderplatzt, qui constitue la réponse de lEst à la reconstruction de Hansaplatzt, à l’Ouest.
Info programme: www.week-end-berlin.de/


Zur wilden Renate
Alt-Stralau 70, 10245 Berlin

Trash arty fashion party....
Info programme: renate.cc

Retour

Salles de Concerts classiques




Berliner Philharmonie
Potsdamer Straße 50, 10785 Berlin
+49 - (0)30 - 266 42 3040

En 1944 la Philharmonie qui se trouve sur la Bernauer Straße est détruite par un bombardement.
En 1949, la Gesellschaft der Freunde der Berliner Philharmonie e.V. (Société des amis de la Philharmonie de Berlin) est créée pour rassembler des fonds et faire bâtir une nouvelle salle. Après de nombreux débats le projet de l'architecte Hans Scharoun (1893-1972) est finalement choisi. Il s'intègre dans le projet du Kulturforum de Berlin-Ouest, derrière la Potsdamer Platz, en face notamment de la Staatsbibliothek (Bibliothèque Nationale) elle aussi de Scharoun et la Neue Nationalgalerie de Ludwig Mies van der Rohe (1886-1969).
La Philharmonie est un bâtiment unique en son genre. C’est une « architecture organique », une sorte de corolle musicale autour de laquelle sont disposés des gradins en palier asymétrique et irrégulier. La salle principale s’organise autour de l’orchestre qui prend place sur une estrade au centre du public. L’acoustique est considérée comme une des meilleures du monde.
En 1984 un collaborateurs de Scharoun, Edgar Wisniewski (1930-2007) construit la Kammermusiksaal (salle pour musique de chambre), conçue selon le même principe que la grande salle, dans des dimensions évidemment plus réduites. Alors que la forme de la grande salle est dérivée d'un pentagone, la Kammermusiksaal est hexagonale, et seulement deux séries de gradins partent de chacun des côtés jusqu'à la cloison.
Info programme: www.berliner-philharmoniker.de


Deutsche Oper
Bismarckstraße 35, 10627, Berlin
00 49 30/34384343

Construit de 1911 à 1912 par Heinrich Seeling (1852-1932), sur l'initiative de l'association culturelle de Charlottenburg (Charlottenburg étant jusqu'en 1920, date de la création du grand Berlin, une ville de la banlieue riche de Berlin). Il avait été pensé comme alternative progressiste au programme classique du Staatoper. Il fut entièrement détruit pendant la guerre.
Il réouvre en 1961, après reconstruction. La construction du nouveau bâtiment est confiée à Fritz Bornemann (1912-2007) qui est aussi l’architecte de l'Amerika-Gedenk-Bibliothek (bibliothèque américaine de Hallesches Tor) et fut l'assistant de Seeling.
Bâtiment d'une extrême sobriété, c'est un ensemble de parallélépipèdes, posés sur un socle. L'opéra est planté sur la Bismark Strasse, un boulevard à six voies et la façade de ce qui aurait dû être l'entrée principale, est une massive surface sans ouverture, recouverte d'un assemblage de plaques carrées de béton dans lesquelles sont enchassés des galets. L'effet brutal considéré par ses détracteurs a fait l'objet de nombreuses critiques, mais Bornemann s'en défend en considérant que les contraintes et les nécessités acoustiques - nuisances de la circulation et qualités d'écoute musicale - prime ou façonne l'esthétique.
L'entrée se fait donc par une rue adjacente et la façade de ce coté est par contraste entièrement vitrée.
Le contraste est manifeste avec l'élégance et la légèreté de l'agencement intérieur. Un système de coursives et d'escaliers aux fines balustrades dessert les différents espaces. Le couple lumière/matière (bois, cuir et pierres) donne une note chaude à cet ensemble qui vu de l'extérieur peut paraître froid.

Depuis sa création, le répertoire classique est voué au "grand" opéra. Le plus haut niveau de l'art lyrique accompagné d’innovations audacieuses est la grande tradition du Deutsche Oper de Berlin.
Info programme: www.deutscheoperberlin.de


Staatoper Berlin
Matthäikirchplatz, 10785 Berlin

1741, le roi Frédéric II de Prusse (1712-1786) inaugure officiellement l’opéra construit par Georg von Knobelsdorff (1699-1753 ). Très moderne dans le contexte classique de l'époque, il a pu être vue comme un prémice du néo-classicisme influencé par le palladianisme de l'architecture anglaise. Le temple à colonnes corinthiennes qui habille l'entrée principale sur le boulevard Unter den Linden est une métaphore de l'idée de l'opéra comme temple des muses. Il est le premier théâtre libre d'allemagne et la qualité de son programme fait dire à Voltaire (1694-1778): "On allait après dîner à l'opéra, dans cette grande salle de trois cents pieds de long, qu'un de ses chambellans, nommé Knobersdorf, avait bâtie sans architecte. Les plus belles voix, les meilleurs danseurs, étaient à ses gages."

1843 l’opéra brûle et sera reconstruit par Carl Ferdinand Langhans (1782-1869).Au cour de la deuxième guerre mondiale il brulera plusieurs fois, sera partiellement reconstruit, mais continuera à fonctionner. De 1952 à 1955, Richard Paulick (1903-1979), méne les restaurations qui tentent de lui restituer sa tenue originale.
Récemment, il a été l'objet d'une modernisation de son infrastructure.

Depuis le XIXe siècle, l'opéra de Berlin a attiré de nombreux et illustres chefs d'orchestre, comme Félix Weingartner (1863-1942), Richard Strauss (1864-1949) et Léo Blech (1871-1958), Wilhelm Furtwängler (1886-1954), Erich Kleiber (1890-1956), Otto Klemperer (1885-1973), Alexander von Zemlinsky (1871-1942), Bruno Walter (1876-1962), Herbert von Karajan (1908-1989) et actuellement Daniel Barenboïm (*1942).
Info programme: www.staatsoper-berlin.org

Retour

Théâtre



Voksbühne
Matthäikirchplatz, 10785 Berlin

Le projet de construction de la Volksbühne débute en 1892, sur une initiative de la Neue Frei Volksbüuhne (la nouvelle scène libre populaire), association social-démocrate, qui veut démocratiser le théâtre. La construction sur la Bülowplatz, actuelle Rosa-luxamburg Platz, est confiée à Oskar Kaufmann (1873-1956) en 1913 et se termine en 1914. Il livre un bâtiment dépouillé où les formes anciennes sont épurées.
Après avoir brûlé pendant la deuxième guerre, il est reconstruit entre 1952 et 1954 par Hans Richter (1882–1971) qui bien qu’ayant gardé le dessin original, supprime le toit et rédui le nombre de places de 2000 à 800.
De 1924 à 1927, sous la direction artistique d’Erwin Piscator (1893-1966), le théâtre se politise. De 1974 à 1977, Benno Besson (1922-2006), héritier de Bertolt Brecht (1898-1956) vient renforcer l’image d’un théâtre novateur.
Sous la direction de Frank Castorf (*1951), nommé en 1992, la Volsbühne est qualifiée de scène la plus palpitante d'Allemagne, et s’y produisent des metteurs en scène comme Christoph Marthaler (*1951), Christoph Schlingensief (1960-2010), Dimiter Gotscheff (*1943) et René Pollesch (*1962).
Depuis 1992 la Volksbühne possède également un autre lieu de représentation riche en histoire, le Prater sur la Kastanienallee à Prenzlauerberg. Cette scène est ouverte à la performance et au théâtre expérimental. Des troupes comme Gob Squad, Forced Entertainment et She She Pop, ou plus récemment Constanza Macras et sa compagnie Dorky Park s'y sont produites.
Info programme: www.volksbuehne-berlin.de


HAU 1- 2 - 3
HAU 1: Stresemannstr. 29,10963 Berlin
HAU 2: Hallesches Ufer 32,10963 Berlin
HAU 3: Tempelhofer Ufer 10,10963 Berlin

Sous l’appellation HAU a été regroupée trois différents établissements.
HAU 1 à l’origine Hebbel-Theater, a toujours été l’une des plus importantes scènes pour la jeune scène internationale expérimentale.
HAU 2 anciennement Theater am Halleschen Ufer, a accueilli les débuts de, entre autres, Bruno Ganz (*1941), Otto Sander (*1941) , Edith Clever (*1940), Jutta Lampe (*1937)… Après une période de flottement, il se réoriente vers une programmation dédiée à la danse contemporaine.
HAU 3 Theater am Ufer, « créature » de Andrej Woron (*1952), fut pendant longtemps la scène libre la plus exaltante de Berlin West.
Depuis 2003 les trois théâtres ont été regroupés sous une même appellation et sont dédiés à la danse contemporaine mais aussi ouverts à toutes sortes de performances et projets interdisciplinaires.
Info programme: www.hebbel-am-ufer.de


Berliner Ensemble
Theater am Schiffbauerdamm
Bertolt-Brecht-Platz 1, 10117 Berlin

En 1949, de retour d’exil Bertolt Brecht (1898-1956) fonde sa compagnie le Berliner Ensemble. En 1954 le Theater am Schiffbauerdamm qui avait accueilli L'Opéra de "Quat'sous" lors de sa création, devient le théâtre de la compagnie et sera rebaptisé Berliner Ensemble.
Hélène Weigel (1900-1971) son épouse continuera à le diriger après sa mort en 1956.
Info programme: www.berliner-ensemble.de


Schaubühne
Schaubühne am Lehniner Platz
Kurfürstendamm 153, 10709 Berlin

Construit en 1931 par Erich Mendelsohn (1887-1953), cet ensemble représente l’exemple type de la vision qu’avait l’avant-garde de la ville.
Il regroupe sous une esthétique commune des unités d’habitation, des bureaux et des espaces culturels, cinéma et cabaret à l’époque.
En 1981 Jürgen Sawade (*1937), transforme le cinéma en théâtre qui prendra le nom de Schaubühne.
Depuis 2009 et sous la direction de Thomas Ostermeier (*1968), la Schaubühne est considérée comme un laboratoire interdisciplinaire où se rencontre sur scène l’architecture, la musique, la littérature et le cinéma.
Info programme: www.schaubuehne.de